Mara Giacon
 | Home |
Ma pensèe
Bibliographie
Mes œuvres de 1969 al 2015
Contacts
         
Infos

Pittura

 

 

Je n’ai jamais suivi de cours dans les Ecoles d’art, mais j’ai fréquenté des ateliers de peintres.

Mon maître a été Domenico Zangrandi, peintre à Vérone, avec lequel j’ai approfondi l’étude de l’art figuratif et, dans le graphisme, la technique de la pointe sèche.

Au départ, ma peinture était figurative, par la suite, je me suis orientée vers de nouvelles formes d’expression en approfondissant de manière expérimentale l’art Abstrait et le Cubisme.

Autour des années 90, cette nouvelle recherche s’est concrétisée en une forme de peinture-sculpture qui se poursuit aujourd’hui encore.

Cette nouvelle technique part d’une ébauche que j’élabore et réduis à des lignes essentielles et je dessine ensuite sur la toile le résultat final.

A ce stade, selon le dessin ainsi obtenu, je colle sur la toile un matériau varié, à condition qu’il ne soit pas trop lourd.

Je recouvre le tout avec une autre toile qui, après avoir été préparée, est prêtre à être peinte.

J’obtiens ainsi des formes qui me permettent d’apporter un caractère plus incisif au contenu des tableaux.
C’est l’Homme qui, en tant que “Lieu” de sentiments et de passions, avec ses implications et ses complexités, constitue l’Objet” principal de ma recherche.

De la complexité et de la profondeur du “Sujet”, en tant que moteur et résultat de ma recherche, naissent des “modes” et des “manières” pour indiquer non seulement le composantes problématiques des états de l’être de « l’Homme » mais surtout le caractère Exceptionnel et le mystère du “Sujet”.

Le défi, stimulant mais démesuré de saisir, dans le rapport avec la “Réalité”, l’élément essentiel et Sacral de la Vie, se mêle initialement avec la peinture, mais n’étant pas satisfaite, j’ai poussé mon observation tactile-visuelle pour saisir l’Inconnaissable.

Enfin, dans ma recherche actuelle qui n’est pas la dernière, j’invite l’observateur à percevoir, par le biais de la manifestation de l’oeuvre, la “Lumière” du Mystère.

Cette invitation est, d’une part, le fruit de la tentative “insuffisante” et difficile d’indiquer la profondeur dans l’ineffable, dans l’œuvre, au-delà des formes, des couleurs et des combinaisons, en outrepassant d’autre part, les confins de la toile: l’Illimité.

Up ^